Tunisie : Une deuxième grève générale prévue pour février

Une grève générale sera observée, les 20 et 21 février 2019, dans la Fonction publique et le secteur public, à l’initiative de la Commission administrative de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), a annoncé samedi 19 janvier 2019, le SG de la centrale syndicale, Noureddine Tabboubi.

A l’issue des travaux de la Commission administrative, tenus à Hammamet, Tabboubi a indiqué que cette décision a été prise en raison de l’échec des négociations avec le gouvernement sur les augmentations salariales et le réajustement du pouvoir d’achat des travailleurs dans la fonction publique et la non-application de certains articles du procès d’accord relatif au secteur public.

L’objectif n’est pas la grève générale mais de trouver des solutions pour assainir le climat social et réaliser une stabilité sociale, afin d’organiser des élections libres, indépendantes et démocratiques dans les délais et parachever la mise en place des instances constitutionnelles pour réussir la transition démocratique, a-t-il expliqué.

Le syndicat réclame des augmentations de salaires plus importantes que les 130 à 180 dinars (40 à 55 euros) étalés sur deux ans proposés par le gouvernement pour contrer la baisse du pouvoir d’achat due à l’inflation, qui a atteint 7,5% en 2018.

Le Premier ministre Youssef Chahed a assuré que les finances publiques ne permettaient pas d’accepter les demandes de l’UGTT, ajoutant que le dialogue se poursuivrait après la grève.

Cette annonce intervient au lendemain d’une grève générale inédite touchant tous les services publics qui a été observée, jeudi dernier en Tunisie à l’appel de la principale centrale syndicale du pays qui réclame une augmentation des salaires, une demande rejetée par le gouvernement en raison de l’état des finances publiques.

laissez un commentaire