Commerce international. La Chine veut oublier Trump et c’est pour une raison

31/01/1979. L’accolade de Deng Xiaoping et Jimmy carter

La politique commerciale de Donald Trump vis-à-vis de la Chine a permis aux USA de réduire leur déficit américain. En 2019, il s’était établi à 616,8 milliards de dollars, soit une baisse de  1,7 %. Les exportations avaient atteint 2.499,8 milliards (-0,1 %) et les importations 3.116,5 milliards (-0,4 %), selon les données du département du Commerce.

Les importations de biens chinois, qui ont été frappées de droits de douane punitifs par l’administration Trump, ont reculé de 17,6 %. 

Cette amélioration a néanmoins bénéficié à d’autres pays et régions. Le Canada a augmenté ses exportations de 41,9%, le Mexique de 26% et l’UE de 5,4%. Même avec cette baisse, le déficit américain vis-à-vis de la Chine reste conséquent.

L’ambassadeur chinois à Washington, Cui Tiankai, qui rappelait hier que le 29 janvier est le 42ème, anniversaire de la visite de Deng Xiaoping aux Etats-Unis, où il avait rencontré le président de l’époque Jimmy carter, a souligné que « depuis lors, notre coopération, toujours plus approfondie, a apporté d’énormes avantages aux deux peuples ». Vu le déficit que subit le peuple américain, ce n’est pas tout à fait vrai.

Et quand l’ambassadeur dit que les Etats-Unis et la Chine sont confrontés au choix de « remettre les liens bilatéraux sur la bonne voie à un moment historique », ne pense-t-il pas plutôt aux excédents que son pays retire de ces liens?

laissez un commentaire