Covid-19, la perte de l’odorat serait un bon signe

 

Des chercheurs européens estiment que la perte de l’odorat serait un symptôme rassurant du covid-19.

La nouvelle étude se base sur un échantillon de 1.300 patients atteints du coronavirus, répartis selon le degré de gravité des symptômes qu’ils présentent : légers, modérés avec des difficultés de respiration, sévères qui ont besoin d’apports ponctuels en oxygène à l’hôpital, et les « très sévères » qui sont en soins intensifs ou en réanimation. Selon les résultats de létude, lanosmie (perte de lodorat) concerne 70 à 85% des patients de forme légère ou modérée contre 10 à 15% pour les formes graves.

Les auteurs de l’étude notent que le passage du covid-19 par le nez permet de développer une réaction immunitaire forte provoquant une perte de l’odorat. Le virus ne passe donc pas ou peu dans le sang, ce qui n’est pas le cas pour les formes sévères. La récupération de lodorat, comme l’ajoute létude ne dépasse pas les 3 mois pour 85% des patients 

 

laissez un commentaire