Droits économiques. Amarti représente l’Afrique, Ramid représente lui-même

Professeur Mohamed Amarti

Le professeur Mohamed Amarti représentera désormais l’Afrique au Comité des Nations-Unies sur les droits économiques, sociaux et culturels. Il y sera pour 4 ans à partir du premier janvier 2021.

On parle beaucoup des droits économiques, sociaux et culturels en ce moment? Ça tombe bien, nous avons quelque chose à dire. Plus particulièrement concernant Le droit à la sécurité sociale et à la protection sociale. Ce que la défunte secrétaire  de l’avocat Ramid n’a jamais eu, même quand son patron était député, ministre de la Justice, puis ministre des droits de l’homme! Mais ce n’est pas le plus choquant. Le ministre qui est censé protéger les droits des Marocaines et des Marocains, et qui en a profité financièrement donc, continue à exercer son ministère comme si de rien n’était. Comme si ce n’était pas très grave de commettre un délit économique et social pour lequel d’autres entrepreneurs ont été sévèrement sanctionnés. Le ministre est en plus islamiste et son parti a fait campagne sur le thème de la probité et de la lutte contre la corruption, la prévarication, l’enrichissement illicite…etc, etc. Bref, contre les crocodiles et les fantômes comme disait si bien Benkirane du temps de sa splendeur. Il n’a pas parlé des corbeaux. Au moins les crocodiles gagnent leur pitance avec honneur.
Question.
Comment Mohamed Amarti va-t-il agir pour faire oublier la sortie du droit chemin du ministre des droits de l’homme si on lui posait la question à Genève?

laissez un commentaire