US Round Up du samedi 25 juillet – Wells Fargo, Ouragan Hanna, Jazmin Grimaldi, Freedom Fest, Dette étudiante

Charles Scharf

Rattrapées par la crise économique engendrée par la pandémie du coronavirus, les banques américaines serrent la ceinture pour la surmonter. A l’instar de ses homologues, Wells Fargo  qui emploie 260,000 salariés est soumise à une forte pression pour réduire ses coûts. La banque californienne qui vient d’afficher sa première perte trimestrielle depuis 2008, vise une réduction de ses coûts annuels d’au moins $10 milliards…

Coronavirus – Wells Fargo serre la ceinture pour traverser la crise

Wells Fargo (WFC -0,34%) & Co. s’apprête à réduire ses coûts, tailler dans ses effectifs et resserrer les conditions d’octroi des prêts pour surmonter la récession engendrée par la pandémie du coronavirus, révèle The Wall Street Journal avant d’ajouter que ses concurrents pourraient lui emboîter le pas. Objet de scandales notamment celui des faux comptes en 2016, la quatrième banque américaine est entrée dans la crise du coronavirus avec une forme bien pire que celle de ses pairs. La banque californienne qui a vu son chiffre d’affaires chuter pendant deux années consécutives, vient d’annoncer sa première perte trimestrielle depuis 2008. Charles Scharf, le PDG de l’établissement qui  emploie 260,000 salariés a indiqué ce mois-ci que Wells Fargo visait une réduction de ces coûts annuels d’au moins $10 milliards. Pour ce faire, la banque vient d’embaucher Mike Santomassimo, l’un des principaux lieutenants de M. Scharf à la Bank of New-York  Mellon.  M. Santomassimo prendra la relève en tant que directeur financier de Wells Fargo à l’automne, note le Journal.

40 millions d’Américains face au spectre de la dette étudiante

 L’aide d’urgence du gouvernement fédéral US en faveur de plus de 40 millions de bénéficiaires de prêts étudiants expirera à la fin du mois de septembre. Et ce, dans un contexte où le chômage continue d’exploser dans une économie mise à genoux par les ravages du coronavirus, signale Politico. La fin imminente de ces avantages s’accompagne également d’un dilemme politique dans une année électorale: à moins que le Congrès ou l’administration Trump n’intervienne, le ministère de l’Éducation exigera les remboursements mensuels des prêts contractés par des dizaines de millions d’emprunteurs, en octobre, juste avant de se rendre aux urnes. Le ministère s’apprête déjà à envoyer des avertissements aux emprunteurs à partir du 15 août, sur l’expiration de leurs prestations, précise la publication, citant des sources proches du dossier. « Dans moins de trois mois, 43 millions d’emprunteurs de prêts étudiants seront tenus par la loi de reprendre les remboursements mensuels de leurs prêts« , a déclaré le sénateur Lamar Alexander (R-Tenn.) au Sénat cette semaine. Et le sénateur d’ajouter, « Beaucoup de ces emprunteurs ne seront pas en mesure d’effectuer ces paiements. », rapporte la publication.

Covid19 et l’ouragan Hanna – La double peine du Texas

 

Selon The New-York Times, l’ouragan Hanna qui s’est abattu sur le sud du Texas samedi matin devrait être accompagné d’importantes précipitations et de rafales de vents à Corpus Christi et les environs, où les autorités sont déjà aux prises avec l’évolution des contaminations au Covid-19. La tempête tropicale qui s’est transformée en ouragan de catégorie 1, devrait frapper la côte texane ce samedi matin. D’ailleurs, Le centre national des ouragans a émis un avertissement vendredi soir pour la région côtière près de Corpus Christi et les environs sur 48 km. L’alerte aux ondes de tempête a atteint même la partie nord, à environ 120 km au sud de Houston. La nouvelle menace survient à l’heure où les cas de coronavirus ont atteint des sommets dans plusieurs comtés sur la trajectoire de l’ouragan. Dans le comté de Nueces, qui comprend Corpus Christi et qui abrite environ 362,000 habitants, le nombre de cas Covid-19 et de décès signalés chaque jour a grimpé ces dernières semaines, suite à l’afflux des visiteurs vers cette ville balnéaire en raison de son faible taux de contamination. Environ 10, 000 personnes dans le comté de Nueces ont été infectées. Plus d’un cinquième de ces cas ont été signalés la semaine dernière et au moins 124 décès attribués au coronavirus y ont été recensés, précise le NYT.

Freedom Fest, TX

Dans un autre registre, mais toujours au Texas. Les mesures sanitaires imposées par les autorités de la santé publique ont été bafouées par ceux qui défendent les libertés individuelles. En effet, près de 800 propriétaires de bars au Texas vont participer ce samedi au «Freedom Fest», rapporte The Washington Post. Il s’agit d’une manifestation  où les bars défieront ouvertement une ordonnance de fermeture par le gouverneur Greg Abbott ( R), émise le 26 juin. Selon Fort Worth Star-Telegram, des centaines de bars vont rouvrir, servir de l’alcool et proposer des spectacles sur place ce samedi, informe le WP.

 La fille du prince Albert se dit « reconnaissante d’être en vie »

Le prince Albert de Monaco et sa fille Jazmin

Le prince Albert de Monaco fut le premier chef d’État à avoir annoncé sa contamination au coronavirus en mars dernier. Aujourd’hui c’est sa fille Jazmin Grimaldi, née en Californie, qui se confie sur le combat qu’elle a mené contre le virus, apprend-on sur le site de la chaîne TV Fox News. « Je suis tellement reconnaissante car je commence enfin à me sentir moi-même aujourd’hui après plus de trois semaines lorsque j’ai ressenti les premiers symptômes du Covid. Je suis reconnaissante d’être vivante et en bonne santé en ce moment présent. Nous prenons tellement pour acquis, y compris notre santé, nos corps sont si précieux », écrit Grimaldi, 28 ans, sur son compte Instagram, avant de poursuivre qu’il y a encore « beaucoup de questions et de réponses inconnues » autour de cette crise sanitaire mondiale.

 

laissez un commentaire